Canada Country Report - Francais - North America

Canada flag

ALIVE Associate: LIVING VALUES EDUCATION ASSOCIATION OF CANADA SOCIETY
Representative to ALIVE: Christine Braun
Click here to email

English


2007 juin

Depuis notre début au Canada en 2002, Living Values (Vivre nos valeurs) s'est concentré d'abord dans la Colombie Britannique et dans les provinces maritimes où habitent nos entraîneurs. Mais depuis juin 2005, Living Values s'est étendu dans les autres parties du Canada; à l'Université de Concordia de Montréal et plus récemment à un événement à Brampton, Ontario.

Tandis que nous visons surtout les enseignantes et enseignants et les parents en offrant nos ateliers introductoires durant l'année, la plupart pendant les journées pédagogiques, Living Values commence à se trouver dans des autres environnements. Le Centre Tatamagouche, en Nouvelle Ecosse offrira un cours d'entraînement en août 2007. Ce centre est renommé pour ses efforts dans le domain de leadership dans le mouvement cooperatif. Une présentation a eu lieu au Vancouver Community College avec plusieurs instituteurs et institutrices. Living Values faisait parti du World Peace Forum à Vancouver en juin 2006. Cet atelier a compris quelques jeunes élèves et leur enseignante d'une école au Brésil où Living Values fait parti de leur programme éducatif quotidien. Nous avons aussi présenté deux ateliers à Nelson, une ville à l'intérieur de la Colombie Britannique.

En outre, Living Values fait toujours parti de plusieurs conférences éducatives. Nous avons une présence régulière à la conférence des enseignantes et enseignants débutants de la Colombie Brittanique, et en 2006 nous étions invités de participer à une conférence d'une duration de trois jours sur l'Education Globale, organisée par l'Université de Simon Fraser et la Fédération d'enseignants et enseignantes de la Colombie Britannique.

Pourque les participants des ateliers se sentent soutenus et liés aux autres et pour offrir du 'follow-up' de temps en temps, nous avons commencé un journal éléctronique. Le Canadian Living Values Education e-newsletter est distribué plusieurs fois pendant l'année.

A ce moment, Living Values est appliqué en degrés variables dans des salles de classe individuelles. A notre connaissance, aucune école entière l'a adopté jusqu'à présent.

Dans les autres états

Les entraîneurs canadiens de LVEP ont des contacts qui s'étendent au-déla des frontiers.  Les aspects du programme Living Values, en particulier le Modèle de Résolution de Conflit, ont été présenté aux étudiants en Afrique de l'Est. Introduit aux régions par un de nos membres exécutifs, Marg Huber, elle écrit, "Nous étions en Rwanda à l'orphelinat la semaine dernière avec quatre de notre équipe africaine, et c'était une expérience très stupéfiante. Living Values continue à ajouter substantiellement à nos ateliers de conciliation et je suis très profondément reconnaissante de faire partie de tout."

Nombre de sites utilisant Living Values  30 +

-programmes préscolaires, garderies du YWCA, classes individues dans des écoles élémentaires et intermédiaires privées et publiques, services d'enseignement privés, agences d'enfants de la rue, centres d'immigration régionaux, centres de services pour familles et enfants, établissements psychiatriques privés, centres d'arts martiaux, programmes de maîtrise en éducation de l'université St Vincent.

Impact

Commentaires de certains enseignantes qui utilisent cet approche avec leurs élèves

Le succès déguisé en survivance

J'ai assisté à mon premier atelier de Living Values quelques jours avant le début de l'année la plus difficile de ma vie professionelle. J'étais consciente de l'histoire de cette classe avant le début du mois de septembre. Parmi les élèves, il y avaient huit qui présentaient un grand défi aux enseignantes. Le comportement de ce groupe était un problème depuis qu'ils étaient en premiere année. Ils se trouvaient souvent dans les couloirs, dans le bureau du directeur et plusieurs parmi eux ont été interdit d'aller à l'école. Un grand nombre d'initiatives disciplinaires étaient exercés contre eux jusqu'à ces actions étaient devenues une source de moquerie pour les enfants. Les autres étudiants dans l'école craignaient pour leur sécurité et les enseignants et enseignantes, les membres de l'administration, les parents et les membres de la communauté étaient tous frustrés.

Tous les jours je peux témoigner que les programmes 'anti-bullying' ne fonctionnent ni dans notre école ni dans notre communauté. Les enfants savent que chaque programme est juste la nouveauté ou le saveur du mois, ils font semblant de participer mais ne mettent jamais les leçons en vigueur.

Après la présentation de Living Values, j'avais de l'espoir. J'ai commencé l'année avec une unité sur le respect et nous avons pris cinq mois pour l'explorer complètement. Les changements parmi les élèves étaient dramatiques mais venaient lentement. Le plus grand changement était le façon dont les enfants se parlaient. Au lieu de jurer, d'utiliser des gros mots, et des 'put downs,' ils progressaient aux discours passionnés. "Je ne t'attaque pas, mais je ne suis pas d'accord avec toi…." faisait parti régulièrement de la conversation. Nos discussions étaient inspirantes. En identifiant la violence, l'exclusion, etc., et en discutant sérieusement ces comportements en pensant toujours aux qualitités de respect, surtout le respect pour soi-même et le respect pour les autres, je pense que nous avons plus de succès avec nos étudiants. Ils nous observent vivre ce que nous disons et ils voient que c'est possible d'atteindre la paix et qu'il y a des alternatives au comportement aggrèsif. Quand nous traitons les enfants avec le respect, les écoutons et les assurons d'un environnement sain et sauf où ils se sentent accepté et aimé et lorsqu'on identifie ces idées dont ils ne se rendent pas compte, nous avons une meilleure possibilité de les atteindre. En les voyant découvrant et explorant leurs propres valeurs, nous pouvons les guider à poser les questions difficiles à eux-mêmes et aux autres.

Nous avons passés beaucoup de temps en discutant les problèmes de notre école, notre terrain de jeux, et notre communauté. Pourquoi étaient-ils dangereux? Au fur et à mesure, ils se sont rendus compte que c'était en grand part à cause d'eux. Les élèves ont commencé à explorer leurs choix de comportement 'à travers ces nouvelles lunettes,' et cette perspective les a mené à créer un 'peer helper program' ce printemps. Notre équipe d'administration a observé une diminution significative du nombre de visites que ces élèves faisaient au bureau. Seulement un étudiant était interdit de venir à l'école pendant toute l'année. Les autres enseignants remarquaient que quelque chose d'énorme a changé dans l'atmosphère de l'école. Les couloirs, les salles de bains, le terrain de jeux, les arrêts d'autobus et les endroits fréquenté par les adolescents dans la communauté ne voyaient plus autant d'incidents de violence et d'aggression qu'avant. Cela c'est comment je mesure le succès.

Le voyage était long mais valait la peine. Chaque enfant a augmenté son estime de soi-même et son sense de respect pour soi-même à la fin de l'année. Ils n'étaient pas parfaits mais, ils se rendaient compte de la façon qu'ils influencaient le monde autour d'eux et ils voulaient que cela soit plus positif qu'avant. J'aurais voulu que ces élèves et moi restions ensemble pour une autre année. L'atelier de Living Values a changé mes attitudes pour l'année à venir et les activités de Living Values que nous faisions ensemble nous avaient tous changé pour le mieux.

Les changements personelles étaient majeur pour moi. C'est une grande raison pourquoi je continue avec ce programme. Je reconnais la différence qu'il a créé dans ma propre vie et dans la vie de ma famille. Je me sens plus calme et plus en paix. J'utilise le langage de valeurs et je discute les valeurs avec ma famille et mes élèves quotidiennement. En travaillant avec le programme de Living Values, je me sens plus consciente de mes propres faiblesses et je me sers de la valeur de simplicité pour équilibrer ma vie.

Lisa Jenkins, 6ieme année, Ile de Prince Edouard

Malgré une semaine épouvantable, c'est important de voir comment une enseignante ou un enseignant peut vivre ses valeurs surtout dans les situations difficiles. Les entrevues entre les parents et les enseignants ont eu lieu mercredi soir et plusieurs enfants étaient affectés par l'absence de leurs parents (surtout mes petits singes folâtres). J'avais un nouvel élève, un incident de lame de rasoir, des problèmes de chums, et un de mes cheris a menacé les autres - tous ces événements dans cette semaine. Quand même, je trouve que mes enfants sont …. Malgré tout….heureux. Ils aiment leur salle de classe, ils aiment apprendre, et je pense qu'ils m'apprécient. Ils font des blagues avec moi, mettent des oreilles de lapin derrière ma tête dans les fotos de classe et ils peuvent célébrer leur vrai enfance avec moi. C'est intéressant de voir leur progrès depuis le début de l'année. Ce sont de petites choses comme le langage. En septembre, les meubles volaient à travers la salle de classe, jurer était commun, et les enfants se servaient toujours des mots "rude, fighter, cheater, stolen."  Maintenant, les étudiants disent, "mon crayon est mal placé" au lieu d'accuser quelque de l'avoir volé. Quand d'abord les meubles ont volé, maintenant les enfants pleurent lorsqu'ils se sentent triste où fâchés. Nous avons établi un langage de valeurs commun, et nous savons exactement comment c'est supposée d'être. Je pense qu'après les enfants ont maitrisé ce langage, la prochaine étape est son internalisation pourqu'ils adoptent automatiquement ce langage de valeurs. Ils savent que je les aime et ils savent aussi que je vais les aider à trouver le meilleur en soi-même. Je vais les aider à faire briller leurs étoiles.

J'adore être comme cela dans la salle de classe (même si j'étais absolument épuisée cette semaine-là). Cet approche est une expérience utile et significative que j'adore partager avec les autres. Je trouve que cela peut être très fatiguant parce que je partage Living Values avec des enfants avec beaucoup de besoin et je suis toujours en traîn de donner, de donner aux étudiants, aux parents qui veulent apprendre de nouveaux habilités et aux enseignants et enseignantes qui veulent changer l'atmosphère dans leurs propres salles de classes. J'ai eu beaucoup de conversations avec des collegues qui se sentent inspiré par Living Values, ainsi que d'autres discussions avec des collegues sceptiques. Il y a un tas d'enseignants et enseignantes observant de loin si Living Values réussira, et c'est fatiguant d'expliquer et de leur montrer que ce n'est pas une solution rapide, plutôt qu'un investissement dans une façon de vivre.

Lisa Forrest, 3ième année, Nouvelle Ecosse

Quelques réflechissements du membre executif et entraîneur, Judy Johnson

  1. Je viens de revenir de Brampton, Ontario où nous avons eu un excellent workshop de Living Values, le premier en Ontario. Il y avait vingt participants: la moitié étaient des parents et l'autre des enseignants et enseignantes.

    D'abord nous sommes devenus enfants et nous avons partagé nos meilleurs souvenirs d'enfance – cela a créé une merveilleuse atmosphère pour l'entraînement. Beaucoup de participants ont laissé tomber les périodes négatives de leur enfance et ont retrouvé leur propre brilliance interne. C'était très touchant et une vraie personnification d'une atmosphère basée sur les valeurs.

    Nous avons changé notre approche un peu et avons posé le mise en point sur le fait que nous sommes, nous-mêmes, l'atmosphère dans la salle de classe ou chez nous. Nous avons créé une chambre dans notre imagination où nous nous sentions en sécurité, estimé, respecté, compris et aimé. Ensuite nous nous imaginions en communication avec les enfants dans notre vie ….. une expérience profonde et puissante. Le lendemain, les changements étaient évidents lorsque les gens sont revenus et ont partagé les différentes manières dont ils ont communiqué avec leurs enfants.

  2. Nous avons passé une belle soirée avec une quarantaine de parents dans l'atelier, 'Spirited Parenting' à Cornwallis Jr. High School à Halifax.

    Les parents ont bien apprécié l'exploration des 'peak parenting moments' à travers le système de 'Appreciative Inquiry.'  Ils ont découvert leur propre sagesse innée pour règler des situations difficiles avec leurs adolescents. Le plupart de participants ont déclaré que les 'peak moments' étaient liés à un certain degré de calme et de détachement, où ils pouvaient vraiment entendre leurs enfants en comprenant non seulement ce qu'ils disaient et mais aussi comment qu'ils se sentaient. Les parents étaient vraiment intéréssés à créer une interaction positive au lieu de laisser la situation détériorer dans une spirale négative.

    Les réponses des parents indiquaient qu'ils adoraient le procédé de 'Appreciative Inquiry' et grâce à cela, ils ont retrouvé leurs propres atouts, reconnaissant des intérêts au lieu des positions. Ils ont constaté qu'ils se sentaient tous un peu plus 'spiritueux' lorsqu'ils sont partis.